Allemagne (Saxe) : le leader des jeunes du mouvement nationaliste (NPD) se fait briser les jambes à coups de marteau par des antifas

Paul Rzehaczek a été attaqué et gravement blessé dans son appartement à Eilenburg, une bande d’antifas s’est fait passer pour des policiers, lorsque des voisins ont ouvert la porte de l’immeuble, plusieurs antifas habillés vêtus de noir, sont entrés.
Ils ont frappé à la porte de l’appartement de Rzehaczek et crié «Police, ouvrez!» ils portaient des gilets avec les mots police inscrits dessus. Lorsque Rzehaczek a ouvert la porte, ils lui ont ordonné de s’allonger par terre, ce qu’il a fait. Ils lui ont ensuite frappé ses chevilles à plusieurs reprises avec un marteau. Il a également été blessé par un coup à la tête. Un agresseur l’a également aspergé de gaz, après quoi les agresseurs ont fui.

Rzehaczek est hospitalisé avec de graves blessures à la jambe et une lacération à la tête.

On parle toujours de la soi-disant violence de certains groupes d’extrême droite mais jamais celle de l’extrême gauche, voyez comme cette information a fait le tour des médias « mainstream », je vous laisse imaginer si ça aurait été le cas, si ça avait été l’inverse. Courage et prompt rétablissement à Rzehaczek. On espère que les autorités allemandes feront tout pour retrouver et punir les coupables (les très courageux antifas, armés à plusieurs contre un, c’est toujours comme ça avec eux) mais on a de sérieux doutes là-dessus. Affaire à suivre.

Source : JungeFreiheit

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.