Alexander De Croo se fait vacciner la muqueuse intestinale par une pornstar moche !

Malaise !

Le journaliste Wouter Verschelden a accusé Alexander De Croo d’avoir envoyé des messages coquins à une actrice porno afin de la rencontrer dans son livre paru fin juin. Oh ne vous inquiétez pas, il ne juge pas monsieur De Croo parce que juger c’est mal. A la place il se demande si la vieille technique de drague de rebeu utilisée par notre ministre seigneur et maître n’a pas retardé la formation du gouvernement Vivaldi (une honte d’associer le nom divin de Vivaldi à ces vers mangeurs de merde qui se prennent pour les rois de monde), ce qui serait alors vraiment grave !

La jeune femme confirme. Voici ce qu’elle a répondu aux médias italiens qui l’ont interrogée : « Il m’a écrit pendant un spectacle que je faisais en Belgique, me demandant de le rencontrer. À l’époque, je ne savais pas qui il était et comment il avait obtenu mon numéro privé, alors j’ai demandé autour de moi et on m’a dit qu’il était un homme politique important. À partir de là, nous avons commencé à nous écrire. C’était un fan, il voulait me voir.« 
Un… spectacle ?

Voici donc les occupations de notre ministre seigneur et maître qui nous pourrit la vie à tous depuis des mois et qui n’est pas prêt de s’arrêter. Au lieu de lire l’Iliade en grec ancien, au lieu de lire la Généalogie de la morale de Nietzche, au lieu de faire des tractions lestées, au lieu de chercher un stage chez Raoult pour comprendre les rouages des épidémies, monsieur De Croo va se faire pomper le dard par des petites gamines mal traitées qui ont décidé de se faire dilater les sphincters pour vivre. Que de noblesse ! Abnégation ! Dévotion !

On pourrait se demander comment De Croo a obtenu le numéro de la petite, mais ce serait bien trop naïf. On sait qu’ils sont ministres pour ça, par désir de pouvoir, par sadisme. Abus de pouvoir sur une jeune fille égarée, abus de pouvoir sur le peuple, et ainsi jouit Alexander, l’homme qui a le droit de vie et de mort sur vous. Il est aussi intéressant de noter que l’artiste n’avait rien à foutre d’Alexander et de sa tête de gobelin jusqu’à ce qu’on lui annonce qu’il était un homme de POUVOIR. Là on pouvait commencer à discuter…

Ils feraient de si beaux enfants

Je commence à comprendre pourquoi notre brave ministre fait preuve d’autant de zèle pour imposer le vaccin à tout le monde. En effet, nous savons tous que les actrices pornographiques sont porteuses de diversité et de multiculturalisme. Je parle bien-sûr du contenu de leur culotte. Combien de nouvelles souches de bactéries allons-nous découvrir lorsque la science cultivera leur flore vaginale si riche et si amicale ?

Alexander De Croo, en grand scientifique, a appris l’existence de futurs vaccins administrables par voie nasale ou sous cutanée, beaucoup moins désagréables que les vaccins barbares d’un autre temps que nous continuons encore aujourd’hui à administrer en masse. Il s’est alors dit qu’il était temps de tester un vaccin administrable par la muqueuse génitale (ou anale s’il est coquin). Une jeune femme bien bandante à la chatte chaleureuse n’est-elle pas plus appétissante qu’une vilaine seringue ? Un bien un gros godemichet si jamais on veut rendre le vaccin attrayant aux yeux des gauchistes…

Une autre hypothèse qui expliquerait la croisade vaccinale effrénée d’Alexander serait qu’il a effectivement réellement peur du virus. Mais comment lier ce fait à ses relations avec des pornographes ? Et bien c’est simple : les ouvrières sexuelles sont remplies d’IST des orteils à la pointe des cheveux, et parmi les IST il y a le célèbre virus d’immunodéficience humaine, j’ai nommé le VIH, qui donne la maladie du SIDA, pourfendeuse d’homosexuels et de peaux de chocolat, et aussi bien-sûr de pornocrates. C’est sûr qu’il n’est pas aisé de lutter contre le méchant SARS-COV-2 quand il nous reste 10 lymphocytes par millimètre cube !

Je n’ai pas de scrupules à annoncer qu’Alexander est sous PrEP : prophylaxie pré exposition au VIH, payée par nos taxes, de même que ses escorts et autres actrices de charmes, vu que le gros arabe à l’entrée de l’hôpital a le droit de savoir si je suis vacciné ou non. Pas de secret médical pour moi, pas de secret médical pour lui…

La prochaine fois que vous vous taperez une demi tarée de 16 ans à 4 de QI que vous avez trouvée dans le bus parce qu’il ne reste plus que ça dans le pays et que sa chatte pue la vieille crevette mayonnaise, pensez que votre ministre est probablement passé par là avant vous… Et qu’il inventait des jeux… Plus sa langue s’enfonçait loin dans l’anus purulent de ses victimes, plus il s’imaginait des nouvelles règles à nous imposer… « Si je trouve un bout de carotte, alors je supprime le CPAS pour les non vaccinés… Oh oui je jouis, je suis tellement vénérable ! »

Source : RTBF

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.