4 nationalistes flamands de Voorpost sont poursuivis devant le tribunal pour une banderole « Stop à l’islamisation », le parquet requiert 6 mois de prison et 8,000 euros d’amende

Lors d’une manifestation à Malines le 30 mai 2020, les militants de Voorpost ont déployé une banderole « Stop à l’islamisation ». Ils sont maintenant poursuivis par le parquet de Malines pour « incitation à la haine et à la violence contre la communauté musulmane. »
Voilà on rappelle que « musulmans » n’est ni une ethnie, ni une race, cela désigne simplement les fidèles de l’islam, des attentats ont été commis au nom de cette religion en Belgique (on ne met pas tout le monde dans le même sac, on rappelle juste des faits). On n’aurait plus le droit de critiquer une religion en Belgique ? Qui plus est, quand certains fidèles (déséquilibrés ou pas) de cette religion ont ensanglanté le sol belge. De quel droit on ne pourrait même plus critiquer et remettre en cause cette religion et le fait qu’elle soit de plus en plus visible ? Et ceci ne se passe pas en Wallonie rouge ou à Bruxelles mais en Flandre, il faut suivre de près cette affaire, car si jamais ces nationalistes sont condamnés, ça veut dire qu’ on aura passé une étape dans la persécution et la répression des nationalistes en Belgique (on le voit aussi avec la répression de Schild en Vrienden).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.